Programme complet

A/ Programme

Conseils propédeutiques
Afin d’être mieux préparé à la formation théologique, l’étudiant est invité à
-se procurer une édition intégrale de la Bible en français (par exemple, la T.O.B. ou la Bible de Jérusalem);
-(re-)lire intégralement les quatre évangiles et le Pentateuque;
-participer aux offices liturgiques avec régularité et dans une langue qui lui est compréhensible (adresses des paroisses disponibles auprès de la direction ou sur www.orthodoxie.be);
-lire, si possible, des ouvrages d’introduction générale à la théologie (cf. liste non exhaustive ci-dessous)
O. Clément, L’Église orthodoxe (coll. «Que sais-je?», 949), Paris, P.U.F., 1961 (plusieurs rééditions).
Collectif, Dieu est vivant (coll. Catéchèse orthodoxe), Paris, Cerf, 1979 (plusieurs rééditions).
J. Meyendorff, L’Église orthodoxe, Paris, Seuil, 1960 (rééditié en 1995).



Première année
Ancien Testament (AT1)
Introduction à l’Ancien Testament; le Pentateuque et les livres historiques

Nouveau Testament (NT1)
Histoire du texte du N.T. dans la Tradition chrétienne, formation du canon, évangiles synoptiques

Histoire de l’Église (HE1)
Période paléochrétienne (jusqu’à 312)

Patrologie (Pa1)
Introduction à la patrologie; Pères apostoliques et apologistes

Théologie dogmatique (TD1)
Exposé général de la foi

Théologie liturgique (TL1)
Sens du sacrement; cycles des offices

Théologie ascétique (TA1)
Hagiologie

Missiologie (Mi1)
Responsabilité apostolique de l’Orthodoxie

Dialogues œcuménique et inter-convictionnel (Di1)
Éléments de théologie d'une Église occidentale; histoire du mouvement œcuménique; introduction à une religion non chrétienne; approche théologique des religions

Philosophie (Fi1)
Éléments de philosophie classique et moderne
 
Deuxième année
Ancien Testament (AT2)
Prophètes et écrits prophétiques

Nouveau Testament (NT2)
Actes des Apôtres et écrits pauliniens

Histoire de l’Église (HE2)
Période conciliaire (4° au 9° siècle)

Patrologie (Pa2)
Pères du 4° siècle

Théologie ascétique (TA2)
Littérature ascétique et théologie de la prière

Dialogues œcuménique et inter-convictionnel (Di2)
Éléments de théologie d'une Église occidentale; histoire du mouvement œcuménique; introduction à une religion non chrétienne; approche théologique des religions

Les Églises orientales non chalcédoniennes (OR2)
Introduction à l’histoire et aux traditions des anciennes Églises d’Orient

Théologie dogmatique (TD2)
Théologie trinitaire

Théologie liturgique (TL2)
Les fêtes dans la vie de l’Église



Troisième année
Ancien Testament (AT3)
Psaumes et livres sapientiaux

Nouveau Testament (NT3)
Écrits johanniques et épîtres catholiques

Histoire de l’Église (HE3)
De la fin des conciles œcuméniques à la chute de Constantinople (843-1453)

Compléments d’histoire de l’Église (IB3)
Les institutions de l’Église byzantine

Patrologie (Pa3)
Pères du 5° au 8° siècle

Théologie dogmatique (TD3)
Christologie et ecclésiologie

Théologie liturgique (TL3)
L’eucharistie

Théologie ascétique (TA3)
Iconologie; anthropologie

Le Christ et l’Église dans la littérature et le cinéma (LC3)
Les représentations du christianisme dans la culture

Mariologie (Ma3)
La Mère de Dieu dans l’Église orthodoxe

Quatrième année
Ancien Testament (AT4)
Herméneutique vétérotestamentaire

Nouveau Testament (NT4)
Herméneutique néotestamentaire

Histoire de l’Église (HE4)
Les Églises nationales dans la période moderne (après 1453)

Compléments d’histoire de l’Église (CS4)
Le christianisme slave

Patrologie (Pa4)
Pères à partir du 9° siècle; enjeux actuels de la patrologie

Théologie dogmatique (TD4)
Compléments; synthèse doctrinale

Théologie liturgique (TL4)
Renouveau liturgique et conscience ecclésiale

Théologie ascétique (TA4)
Éthique ecclésiale

Tradition canonique (TC4)
Les canons dans l’Église

Art liturgique (AL4)
Théologie et histoire de l’art religieux



Méthodologie de l’enseignement (METHO)
Didactique de l’enseignement religieux, homilétique et catéchèse (séminaire et stages)



Mémoire / travail de fin d’études (TFE)
Au terme des quatre degrés, chaque étudiant, sous la direction d’un enseignant, présente soit un mémoire soit un TFE dans lequel il développe une question théologique. Ce mémoire ou ce TFE consiste en un travail écrit et une soutenance (présentation de 20 minutes suivie de questions et réponses).

Le mémoire est un travail scientifique basé sur une étude critique de sources théologiques et d’ouvrages de théologie contemporaine. Pour être admissible au mémoire, l’étudiant doit présenter une moyenne de résultats supérieure à 80% pour les trois premières années et être déclaré admissible par la commission des mémoires du conseil des professeurs.

Le TFE est un travail de synthèse basé sur l’étude d’ouvrages de théologie contemporaine. Pour être admissible au TFE, l’étudiant doit présenter une moyenne de résultats supérieure à 60% pour les trois premières années et être déclaré admissible par la commission des TFE du conseil des professeurs.

L’étudiant admis en 4° année propose, aux dates prescrites au calendrier académique, un sujet de TFE/mémoire. Un directeur de mémoire/TFE lui sera alors assigné.

Le TFE ou le mémoire sera un travail de minimum 100 pages dactylographiées, selon les normes typographiques standards.

La soutenance du mémoire ou du TFE ne peut avoir lieu qu'après réussite de tous les examens du cursus académique (4 années).

Échéances pour le dépôt des travaux: voir calendrieracadémique.

L'Institut St-Jean propose également un programme d'agrégation de l'enseignement, accessible aux étudiants déjà diplômés en théologie. Renseignements et inscriptions auprès de la direction.



B/ Règlement des études
Les examens sont soit oraux, soit écrits, selon la décision du titulaire du cours.

La formation comporte également des travaux de séminaire et des stages.

Chaque matière fait l’objet d’un cours oral, dispensé en plusieurs séances. La présence aux cours est obligatoire; en cas d’absence, il appartient à l’étudiant de contacter le titulaire du cours. Le contenu des cours étant susceptible de changer chaque année, l’étudiant doit prendre en compte, chaque année, les desiderata du professeur.

La première séance de cours donne aux étudiants un aperçu de la matière enseignée; il leur appartient ensuite de travailler cette matière afin de se préparer aux séances suivantes.

Chaque année, est assigné à chaque étudiant un membre du corps enseignant de l’Institut pour le guider dans ses études. L’étudiant prépare, chaque année, une fiche de lecture d’une dizaine de pages sur base d’un ouvrage choisi en accord avec l’enseignant chargé de son tutorat.

Seuls sont autorisés à présenter les examens les étudiants réguliers, à savoir les étudiants dûment inscrits et ayant payé leurs droits d’inscription.

Les étudiants ne peuvent être inscrits que dans une année à la fois, sauf dérogation accordée par la direction. En fin d’année, le conseil des professeurs statue sur le passage à l’année supérieure: les étudiants peuvent être admis à l’année supérieure, ajournés partiellement, ajournés totalement ou refusés. Pour être recevable, toute contestation de décision doit parvenir à la direction, par écrit, au plus tard trois jours ouvrables après la proclamation des résultats.

Est admis d’office à l’année supérieure l’étudiant qui a obtenu une cote égale ou supérieure à 5/10 dans toutes les matières et une moyenne de 60% pour l’ensemble des cours de l’année.

Une cote supérieure ou égale à 8/10 est créditée d’office. En cas de redoublement, des dispenses peuvent être accordées au cas par cas, sur autorisation de la direction.

Les cotes attribuées pour des examens partiels restent valables pendant trois ans; passé ce délai, l’intégralité de la matière doit être repassée. Les examens réussis mais non crédités peuvent aussi être repassés, si l’étudiant veut améliorer sa cote.